Autour du président Pierre Forgues, le syndicat mixte de Pyrénia poursuit le développement de la zone économique longeant l'aéroport de Tarbes Lourdes Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Autour du président Pierre Forgues, le syndicat mixte de Pyrénia poursuit le développement de la zone économique longeant l’aéroport de Tarbes Lourdes Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Pyrénia avance… Pierre Forgues, le président du Syndicat Mixte de la zone aéroportuaire a profité de ces vacances de Toussaint pour faire un point sur l’avancée des principaux dossiers portés par la structure. Parmi eux, la création du pôle industriel à vocation aéronautique, qui devrait envelopper l’aéroport de Tarbes Lourdes avec une série d’entreprises spécialisées. « Nous rentrons dans une phase opérationnelle pour la création du Campus Industriel Pyrénia. Nous avons surmonté toutes les difficultés ; aujourd’hui, le syndicat mixte est le maître d’ouvrage pour ce Campus, avec une délégation vers la société publique locale Midi-Pyrénées Construction », explique en préambule Pierre Forgues.

Déjà, Pyrénia a acheté une dizaine d’hectares sur les 189 qui seront aménagés sur la zone. « Nous avons 800 mètres de route à faire pour pouvoir accéder à un terrain, au-delà de l’implantation de Tarmac ». Car le site industriel de déconstruction d’avions est le fer de lance de la zone. C’est autour de sa réputation internationale que Pyrénia veut construire sa communication. Mais aussi autour des entreprises présentes sur la zone. Pour cela, un comité stratégique réunissant les chefs d’entreprises et les élus de Pyrénia a été créé, afin d’inciter les entreprises à venir s’installer. Le carnet d’adresses devrait être exploité pour convaincre que la zone aéroportuaire de Tarbes Lourdes a tous les atouts pour installer des entreprises. « Même s’il y a des atouts comme la piste de 3 kilomètres de l’aéroport et les entreprises présentes, les entreprises ne viennent pas s’installer naturellement en dehors de Toulouse. On avait besoin d’un produit d’appel et d’un comité de commercialisation », ajoute Pierre Forgues.

Au-delà des 189 hectares de terrains à aménager, Pyrénia a également acquis 35 hectares de terrains agricoles, afin de ne pas léser les agriculteurs entourant la future ZAC. Ces terres sont ensuite louées aux agriculteurs pour partie afin qu’ils poursuivent leur exploitation.

Désormais, Pyrénia avance. 3 millions d’euros seront investis dans la première phase du projet, comprenant Tarmac et les voies d’accès. Le coût global de l’ensemble du site sera de 35 millions d’euros d’ici 2025 (environ), afin d’offrir un essor industriel autour de l’aéronautique et de ses sous-traitants au pied des Pyrénées.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>