Claude Gaits (PRG) et Alain Piaiser (PS) ont rappelé la mobilisation de leurs candidats sur Tarbes et Lourdes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Claude Gaits (PRG) et Alain Piaiser (PS) ont rappelé la mobilisation de leurs candidats sur Tarbes et Lourdes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

« Les accords que nous avons se passent de la meilleure des façons. Toutes nos listes communes font campagne. Le 30 mars, nous connaîtrons des succès certains. » D’entrée, Claude Gaits et Alain Piaiser se montrent optimistes et déterminés à quelques jours du premier tour des élections municipales dans les Hautes-Pyrénées. Les deux responsables départementaux du PRG et du PS ont tenu une conférence de presse commune pour rappeler la mobilisation des deux partis de gauche dans cette campagne locale. Mais aussi rappeler à leurs électeurs de se mobiliser ! « Nous appelons à la mobilisation et à la participation la plus massive possible pour ces élections. Les municipales concernent la gestion du quotidien », ajoute Claude Gaits. « Certains essaient de nationaliser la campagne. Les habitants savent que ce sont des enjeux locaux. Sur le terrain, nos candidats ont un on accueil. Il y a une volonté de participer à ces élections », explique Alain Piaiser.

Deux communes ont focalisé l’attention des deux responsables politiques. Lourdes où « Josette Bourdeu est parvenue à mobiliser autour d’elle et faire valoir la nécessité d’un changement. Elle est portée par un courant favorable. »

Mais surtout Tarbes où l’attention du PRG et du PS est forte. « On est obligé de mettre le doigt sur ce qui marque la ville chef-lieu aujourd’hui : le déclin qui est visible par toutes les friches commerciales sur la rue Foch, la rue Massey, l’avenue Alsace-Lorraine, la rue Georges-Lassalles, l’avenue de la Marne. Ce décline est illustré par des statistiques officielles avec 4 500 habitants en moins en 5 ans, une perte de pouvoir d’achat des Tarbais… », explique Claude Gaits. « Le maire et son équipe sont centrés sur eux-mêmes. ça ne pourra plus jamais marcher comme ça. La ville de Tarbes est repliée sur elle-même ; Michèle Pham a la capacité d’élargir et de faire respirer Tarbes », ajoute Alain Piaiser.

L’emploi et le développement économique seront les deux priorités des partis de gauche dans cette élection pour le premier comme pour le second tour.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>