Gérard Trémège lors de la présentation du projet de la nouvelle Halle Brauhauban (Tarbesinfo Images, Archives).

Halle Brauhauban, nouvel épisode. Lors du conseil municipal de Tarbes du lundi 18 octobre 2010, le dossier de la rénovation de la Halle Brauhauban est revenu dans les débats entre la majorité et l’opposition. « On ne comprend pas pourquoi vous vous obstinez sur un projet qui visiblement arrive difficilement à se concrétiser, notamment à cause de la présence du supermarché », explique Henri Lourdou (Europe Ecologie – Les Verts). « Au lieu de jeter du sel sur les plaies, aidez nous plutôt à faire réussir la transaction », interpelle le maire de Tarbes. Gérard Trémège qui rappelle qu’il a engagé des discussions avec le président de Pyrénées Automobiles (propriétaire du Garage Renault Brauhauban) ; discussions mises à mal par les déclarations de l’opposition sur le caractère « non expulsable » du Garage Renault. « On n’est pas dans une impasse. On est dans une tractation qui comporte des aléas. Nous avons engagé un nouveau référé parce que le Préfet veut bien mettre en œuvre l’action publique mais pas sur la base d’une décision du tribunal administratif de 2006. Alors on refait un référé », explique Gérard Trémège.

Sur le projet, l’opposition, par la voix d’Hervé Saint-Mézard (PCF), rappelle son refus de voir installer un supermarché dans l’enceinte de la Halle Brauhauban, au détriment du carreau des petits producteurs. Et s’interroge sur le besoin de déplacer le Garage Renault. « Si on veut que les commerçants puissent travailler jusqu’au terme de la réalisation de la nouvelle halle, il faut qu’ils restent là où ils sont aujourd’hui. Pour cela, il faut faire les premiers travaux dans la partie Est, là où est Renault. Pourquoi un petit supermarché ? Ce n’est pas tombé du ciel. Nous sommes allés voir dans une trentaine de villes en France et en Espagne comment les halles se sont faites. Et quasiment partout il y a un petit supermarché pour une offre complémentaire à celle des petits commerçants. Avec une offre de qualité et de prix comparable à la périphérie. Ça permet aussi de conserver la clientèle dans le centre ville. On le dit cent fois. Heureusement qu’il y a le dossier Brauhauban, parce que vous n’auriez rien d’autres à dire ! »

L’opposition a rappelé sa méconnaissance du projet, faute d’avoir pu en discuter dans le conseil municipal, en dehors de la présentation des premières esquisses.  « Si vous voulez voir le permis de construire, allez au service urbanisme et regardez le dans le détail. Ici, l’architecte l’a présenté comme il l’a été dans le bulletin municipal », conclut Gérard Trémège.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>