Didier Yedra et Antoine Nunes sont inquiets pour les entreprises du BTP dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo, Eric BENTAHAR).

Didier Yedra et Antoine Nunes sont inquiets pour les entreprises du BTP dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo, Eric BENTAHAR).

L’heure est aux économies dans les Hautes-Pyrénées ! Et pour vous aider à en faire, la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics vous invitent à faire des travaux ! A première vue, cela semble étonnant. Mais deux bonnes raisons devraient vous inciter à y réfléchir sérieusement. D’abord parce que la TVA dans la bâtiment va passer de 7% à 10% au 1er janvier prochain. Et même si la fédération nationale du BTP appelle à un étalement de cette hausse, il y a peu de chance que le Gouvernement entende cette demande. Mais aussi parce que des travaux dans votre maison doit vous permettre de faire des économies sur votre facture de chauffage ! « Notre but est d’inciter les Bigourdans à faire travailler nos petites entreprises qui sont des spécialistes dans les économies d’énergie », explique Antoine Nunes, président de la Fédération du BTP des Hautes-Pyrénées.

Car si le but est d’inciter à faire des travaux pour économiser sur vos factures d’électricité et de gaz, il est aussi de préserver l’emploi dans un secteur d’activités vital pour notre département, mais qui subit la crise de plein fouet. « On est dos au mur. Les trésoreries sont exsangues, les banques ont fait ce qu’elles pouvaient », poursuit le président Antoine Nunes. Après 400 emplois perdus en 2012, ce sont déjà 200 salariés de moins qui sont recensés dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics depuis le début de l’année, pour notre seul département des Hautes-Pyrénées. « Tant qu’il n’y aura pas un plan d’envergure national, on n’en sortira pas », rappelle le président de la Fédération. Pour cela, ils appellent au lancement de plan de style ORU (opération de renouvellement urbain), à l’image de ce qui a pu être fait dans le quartier Laubadère à Tarbes. Et même si l’OPH des Hautes-Pyrénées a programmé un programme de construction et de rénovation plus ambitieux pour les prochaines années, cela ne suffira pas à relancer un secteur d’activités en difficulté. « Deux cents logements à construire, cela correspond à 200 emplois. Mais il y a 5 000 salariés dans les Hautes-Pyrénées ! »

Face à la hausse programmée de la TVA, et la concurrence des auto-entrepreneurs dans l’artisanat), les professionnels du bâtiment et des travaux publics sont inquiets. Ce qui ne les empêchent pas d’être solidaires puisqu’ils ont collectés 120 000 euros de dons pour soutenir les entreprises sinistrées lors des inondations de juin dernier dans les Hautes-Pyrénées.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>