Le maire de Tarbes Gérard Trémège et la Préfète des Hautes-Pyrénées, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, ont découpé la traditionnelle galette après les voeux du maire aux Tarbais (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le maire de Tarbes Gérard Trémège et la Préfète des Hautes-Pyrénées, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, ont découpé la traditionnelle galette après les voeux du maire aux Tarbais (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

C’est un maire de Tarbes combatif qui s’est présenté devant les Tarbais ce mardi 6 janvier 2015, au Parc des expositions de Tarbes. A l’occasion de la traditionnelle cérémonie des voeux de la municipalité, Gérard Trémège a débuté son discours en rappelant sa victoire aux dernières élections municipales de mars 2014. « Je ne vous cacherai pas le plaisir que j’ai à me remémorer la belle victoire où, dès le premier tour, vous m’avez redonné votre confiance pour continuer le travail accompli depuis 2001. »

Gérard Trémège qui a également souligné (et fait applaudir) la présence de la nouvelle Préfète des Hautes-Pyrénées, mais aussi la présence de Chantal Robin-Rodrigo ; la conseillère générale PRG avec qui il a rappelé son « plaisir à travailler » sur le projet de territoire porté par le Conseil Général.

Rappel aussi des actes marquants de ces derniers mois dans la cité tarbaise. « Dans le tumulte ambiant généré par des pollutions politiciennes extérieures qui se voulaient digressives, vous avez compris que l’intérêt général pour la ville, pour sa population, pour son avenir, était de permettre de poursuivre l’action entreprise. Chacun connaît les obstacles qui ont été artificiellement élevés sur ma route pour m’empêcher d’avancer ; chacun sait combien est dur le combat politique ; chacun sait aussi que certains n’hésitent pas à utiliser les moyens les plus déloyaux, à emprunter les voies les plus sordides, à mettre en oeuvre les instruments de manipulation et de destruction personnelle. Sans scrupules. Sans vergogne. Sans honte. A tous ceux-là qui ont trempoé dans cette misérable entreprise, je leur dis mon mépris et je leur annonce l’échec de leurs sinistres plans ».

Après avoir salué le travail des différents services municipaux, mais aussi des autorités civiles, religieuses et militaires, des associations et des professionnels de Tarbes, le maire a exprimé quelques réflexions sur l’année 2015. « Cette année débute dans l’incertitude politique, économique et internationale. Dans ce contexte mouvant, nous devons gérer les affaires publiques qui nous ont été confiées par les électeurs dans des collectivités territoriales fragilisées comme jamais. » Réforme territoriale avec la création d’un « vaste ensemble régional dont la dorsale ira de Toulouse à Montpellier et dont le tropisme méditerranéen affiché se conjugue mal avec notre géographie » ; baisse des dotations de l’Etat ; hausse des taxes et impôts… Autant d’inquiétudes qui n’ont pas empêché Gérard Trémège de souhaiter une « bonne et heureuse année à tous ».

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

A venir… Le discours des voeux de Gérard Trémège aux Tarbais.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>